Vous recherchez :
  • 417e8cd934cbda2f3c01e838bc058e56
  • A0e139c0e94e24bdbbca13eb8a45c79d
  • 88749cb4bd8dfbcf2e7e5e74ed0a6680
  • 3f0cdfe7d7ba4d9a4e6d8edb93404d96
  • 9aa579e43e2da609e33889e95db14f5e
  • 1cce8ceb5f0f23abf6d082e0e0befba4

Lettre d'information

Pour rester informé, inscrivez vous.

Se désinscrire

Lutter contre les dérives sectaires

Date parution : 28/06/2011

Le Grand Orient de France, lié par son histoire à la liberté absolue de conscience, à la laïcité, à l’émancipation humaine, ne peut cautionner les actes visant à la mise en état de sujétion, les actes dangereux pour la santé, les actes délictueux ou les actes qui visent à déstabiliser ou à soumettre, directement ou indirectement, les êtres humains.

Il dénonce les discours apocalyptiques plus ou moins fantaisistes qui visent à susciter les peurs, ou qui visent à pousser à des actes criminels et (ou) suicidaires, tels qu’ils ont pu être observés notamment lors des massacres perpétrés par l’Ordre du Temple Solaire. en Suisse, au Canada et en France dans le massif du Vercors.

Le Grand Orient de France en appelle aux plus hautes autorités de l’Etat et aux pouvoirs publics afin que toutes les dispositions soient prises pour garantir la liberté de penser, et pour allouer dans le même temps les moyens nécessaires, humains et financiers, aux établissements, aux services publics et aux associations de prévention et d’aides aux victimes, pour lutter encore plus efficacement contre les dérives sectaires.

Paris, le 28 juin 2011