Vous recherchez :
  • 6f15f19307069482794480bed5c63a7b
  • Af9f533429a9760df2ec7af1d9b768c3
  • 6b349482167900a974a0301815fd6046

Lettre d'information

Pour rester informé, inscrivez vous.

Se désinscrire

Communiqué du 10 décembre 2018 - À l’origine de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : Un franc-maçon du GODF, Henri Laugier

Date parution : 10/12/2018

Communiqué du Grand Orient de France

 

À l’origine de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :
Un franc-maçon du GODF, Henri Laugier

 

Ce 10 décembre 2018 marque le 70e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme. « Face à un monde aujourd’hui miné par les drames humains, de graves tensions et l’égoïsme des plus riches, il est essentiel de célébrer ce temps fort de l’humanisme et d’un certain idéalisme – a rappelé Jean-Philippe Hubsch, Grand Maître du Grand Orient de France – dans le concert des célébrations légitimes et nécessaires de ce texte majeur, le Grand Orient de France voudrait rappeler le rôle d’un homme, d’un franc-maçon, de l’un des siens : Henri Laugier ». Secrétaire général adjoint de L’ONU, ami de longue date de René Cassin et proche d’Éléonore Roosevelt, Laugier joua un rôle essentiel dans le processus qui aboutit à l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme le 10 décembre 1948 au Palais de Chaillot à Paris par 50 états (sur les 58 représentés).

Né à Manne le 5 octobre 1888, issu d’une famille d’instituteurs provençaux, il est le produit de l’école de la République laïque et démocratique. Après de brillantes études il devient physiologiste et professeur des Universités. Mais, citoyen engagé, notamment au lendemain de la Guerre de 14 dont il revient avec trois citations, il participe très jeune au débat politique. Chef de cabinet d’Yvon Delbos, ministre de l’Éducation nationale, ami de Jean Zay, il est notamment le créateur du Palais de la Découverte et du CNRS dont il est le premier directeur. Pendant la guerre, il est un des animateurs de la France Libre aux États-Unis puis rejoint Alger où le général de Gaulle le nomme recteur de l’Université. Le 26 juin 1945, l’Organisation des Nations Unies est créée, Laugier en devient Secrétaire Général Adjoint le 24 octobre. Il a quatre secteurs dans ses attributions : droits de l’homme, population, stupéfiants et recherches.

Sa priorité porte sur les droits de l’homme. Connaissant le rôle joué par René Cassin sur ce problème dans l’organisation de la France libre, Laugier fait appel à son expertise. Le 27 janvier 1947. Laugier s’adresse aux délégués en ces termes « La mission de la Commission des Droits de l’Homme consiste à poursuivre, pendant la paix, le combat que les peuples libres ont menés pendant la guerre, en défendant contre toute attaque les droits et la dignité de l’homme et en rédigeant une déclaration internationale des droits de l’homme qui puisse par son efficacité triompher de tous les obstacles ». De déclaration internationale, elle devient vite, sur l’insistance de René Cassin, universelle.

Pour rendre hommage à Henri Laugier, l’un des pères de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, le Grand Orient de France met en ligne le témoignage de Pierre Quillardet, qui l’a bien connu, et qui nous raconte cette vie tout entière vouée à la défense des idéaux humanistes. 

https://youtu.be/zUURKTsd-Lg

 

 

 

Contacts presse
Langage et Projets Conseils – 01.53.26.42.10.
Laurent Payet – laurent@lp-conseils.com
Audrey Daragon – audrey@lp-conseils.com



Téléchargez le document