Vous recherchez :
  • 6f15f19307069482794480bed5c63a7b
  • 64dd32e4ceda6cf94cfdf8d7b96c69d6
  • Ac7e45211a2b1ef375e60f6f6b250653

Lettre d'information

Pour rester informé, inscrivez vous.

Se désinscrire

Déclaration au sujet de la situation en Irak

Date parution : 28/03/2003

Le Conseil de l’Ordre du Grand Orient de France, réuni le 28 Mars 2003, rappelant sa déclaration du 11 Mars sur la situation en Irak, constate la volonté unilatérale des gouvernements américains, britannique, australien et espagnol d’envahir militairement ce pays. Cette décision constitue, contre un pays qui n’a agressé aucun de ces quatre Etats, une violation du droit international. Aucune manipulation médiatique ne pourra dissimuler le caractère programmé et délibéré de ce qui restera une invasion.

Si le Conseil de l’Ordre du Grand Orient de France considère comme légitime les opérations d’ingérence humanitaire, dès lors que la communauté internationale les soutient, il constate que tel n’est pas le cas et que les pays en question n’ont pas obtenu l’aval du Conseil de Sécurité des Nations-Unis.

Le Conseil de l’Ordre soutient toutes les initiatives visant à libérer les populations dominées par des régimes dictatoriaux et souhaite que le peuple irakien accède à la démocratie et à la liberté. Un régime d’occupation militaire ne paraît pas répondre à cet objectif. Les populations irakiennes le font d’ailleurs sentir.

Le Conseil de l’Ordre craint les conséquences de cette opération qui va déstabiliser durablement de nombreux autres pays, créant les conditions d’une longue période troublée pour le Monde entier.

Par ailleurs, le Conseil de l’Ordre souhaite que la reconstruction d’un Irak démocratique s’effectue sous contrôle de l’ONU, afin d’éviter toute mainmise mercantile.

Les ONG doivent pouvoir jouer leur rôle auprès des populations sinistrées à double titre : du fait du joug du régime actuel et du fait des conséquences de l’intervention militaire dans les domaines des infrastructures civiles, alimentaires, scolaires, sanitaires, ...