Vous recherchez :
  • 6f15f19307069482794480bed5c63a7b
  • 64dd32e4ceda6cf94cfdf8d7b96c69d6
  • Ac7e45211a2b1ef375e60f6f6b250653

Lettre d'information

Pour rester informé, inscrivez vous.

Se désinscrire

Intervention au Mur des Fédérés

Date parution : 01/05/2003

Le 1er Mai dernier, nous étions ici par centaines pour souligner notre attachement aux valeurs de la République et pour faire barrage à ceux qui voulaient les détruire.

En usurpant le drapeau citoyen né de la Révolution, l’extrême droite tentait de transformer une situation inespérée.

Les Francs-Maçonnes et les Francs-Maçons ont su se mobiliser. Mais s’il y a eu rassemblement, le recul espéré de ceux qui nient nos valeurs n’a pas eu lieu. Au contraire, une véritable cristallisation a eu lieu.

Mais nous n’avons pas oublié. Pas oublié la Commune qui nous rassemble ici aujourd’hui, pas oublié les valeurs que nous défendons encore et toujours.

Les manifestations d’avril-mai dernier ne sont pas une excuse à l’amnésie. Nous ne confondons pas les causes et les conséquences. Et visiblement bien peu a été appris ou compris de cet évènement.

Voilà pourquoi nous continuons à organiser dans toute la France des Etats Généraux pour rebâtir la République.

Voilà pourquoi nous organisons, le 6 Mai prochain, place de l’Hôtel de Ville, un grand Rassemblement des Républicains.

Parce que nous sommes là quand personne n’y est plus pour rappeler toujours les valeurs de Liberté, d’Egalité, de Fraternité et de Laïcité.

Parce que les gravures sur les frontons des bâtiments publics ne sont pas des témoignages mais des obligations, que la République est une dynamique toujours vivante et encore inachevée.

Parce que les Francs-Maçonnes et les Francs-Maçons ont comme impérieux devoir de s’occuper peu des élections et beaucoup de construire des électeurs, de faire des citoyens libres, nous continuons depuis 1728 notre travail en loge et hors de celles-ci.

L’élection Présidentielle de 2002 ne fut qu’une étape dans un processus qui amène peu à peu les citoyens à devenir de purs consommateurs de politique. L’an dernier, du fait de la combinaison des abstentions et des votes extrêmes, les républicains n’ont plus été majoritaire en France. Telle est la grande leçon du 21 Avril.

Nous ne considérons pas cet évènement comme un simple chaos de l’histoire, rapidement noyé dans le choc des lâchetés et des trahisons habituelles.

Nous sommes ici, comme toujours, nous serons le 6 Mai à l’Hôtel de Ville, et partout en France pour non seulement défendre, mais promouvoir des valeurs qui permettent simplement de vivre ensemble, dans le respect mutuel des origines, des croyances, des opinions.

Les loges ont été créées espaces de liberté pour l’émancipation des consciences. Au moment ou tant de conversions laïques s’affirment face aux nouveaux intégrismes de toute nature, elles doivent reprendre leur place dans le débat citoyen.

Nous y contribuons aujourd’hui au nom d’un seul slogan : Vive la République !