Vous recherchez :
  • 6f15f19307069482794480bed5c63a7b
  • 7694408d8fa2a0e83b7221bae33ea989
  • 6d98f6894350ff8dae62bda44d147231

Lettre d'information

Pour rester informé, inscrivez vous.

Se désinscrire

En entrant votre adresse mail, vous acceptez les conditions générales d'utilisation du site

Propos de remerciements de Madame PATY prononcés à l’occasion de la Remise du Prix du Grand Orient de France décerné à titre posthume à Samuel PATY le 2 décembre 2021

Date parution : 06/12/2021

Je voudrais remercier, Mr Georges Serignac, Grand Maître du Grand Orient de France, pour la remise du prix Jacques France en l'honneur de mon frère Samuel Paty, Professeur d'histoire géographie mort pour simplement avoir voulu enseigner.

Là où certains se plaisent voire se complaisent déjà à vouloir l'oublier, là où certains arrivent à légitimer une décapitation 40 ans après l'abolition de la peine de mort en rendant un mort responsable de sa propre mort, là où au nom du "pas de vague" on finit par sacrifier un homme pour faire taire cette rumeur malveillante et surtout dérangeante. Et bien là, je me suis sentie bien seule, aussi seul que mon frère dans cet implacable engrenage qui a fini par le tuer. Chaque coup qui lui a été porté et chaque coup qui lui est porté maintenant me touche directement et ne fait que renforcer l'idée que le plus bel hommage que je puisse lui rendre aujourd'hui, c'est de rassembler en son nom, son nom qui est désormais associé à celui de la République. L'oublier c'est renoncer à nos valeurs républicaines : Liberté, Égalité, Fraternité et Laïcité.

Alors vous Francs-Maçons du Grand Orient de France et représentants des Obédiences amies, sachez que mon frère regardait dans la même direction que vous, celle que l'école est l'outil de l'émancipation par le savoir. Il avait une foi inébranlable que l'enseignement des enfants peut permettre à tout à chacun de se construire un avenir. Menacer, opprimer, tuer nos professeurs c'est compromettre notre avenir à tous. Se compter, se rassembler comme le dit si bien Mr Serignac car il est grand temps de faire bloc face à ces actes anti-republicains, de rerésister face aux oppresseurs venus de toute part et de rendre l'honneur dû à ces hommes rentrés dans l'histoire pour avoir toujours défendu notre nation.

Face à tous ceux qui prônent la complaisance et l'indulgence excessive, face à cette montagne d'ignorance et cet océan de solitude, je sais désormais que grâce à vous et une poignée d'hommes et de femmes qui s'oppose au diktat de la censure, Samuel, nos enseignants ne sont plus abandonnés alors je vous rends cet hommage car moi aussi je ne me sens plus seule.

Merci.


Madame Paty



Téléchargez le document