Vous recherchez :
  • 6f15f19307069482794480bed5c63a7b
  • 64dd32e4ceda6cf94cfdf8d7b96c69d6
  • Ac7e45211a2b1ef375e60f6f6b250653

Lettre d'information

Pour rester informé, inscrivez vous.

Se désinscrire

Session de clôture du stage de « Jeunesse Fraternelle » à Vichy

Date parution : 24/07/2005

Cinquantièmes rencontres de « Jeunesse fraternelle », bientôt quarante ans que la magie opère en ces lieux ; d’abord existe-t-il beaucoup d’autres endroits où comme ce soir se retrouvent enfants, parents, grands-parents se rencontrent, se regardent, échangent ; et puis il est tout de même rare que des jeunes venus de pays différents, qui ne se connaissaient pas, qui ignoraient tout de leur existence, se rassemblent, se trouvent, se parlent, se découvrent, vivent ensemble, se sentent bien, font l’expérience de vacances différentes, sports, loisirs certes, mais aussi rencontres, amitiés, mais aussi réflexions, recherches, découvertes, culture également, de l’éducation civique et morale aussi, un regard tourné vers l’autre, un « Je ne sais quoi », un « Presque rien », peut être, comme aurait pu dire le philosophe Vladimir JANKELEVITCH, mais aussi, cette « volonté de vouloir » qui donne cette couleur, ce ton, cette harmonie si particulière aux stages de « Jeunesse Fraternelle ».

La magie, le charme, opèrent tellement, que beaucoup voudraient faire durer ce stage, voudraient qu’il puisse ne pas finir, et qu’il y aura, je le sais, des larmes au moment de partir ; et que beaucoup reviendront l’année prochaine. Je revois même certains des visages qui étaient là l’année dernière, les cheveux un peu plus longs, ou beaucoup plus courts, arrivés longs ici, repartant courts aussi, à l’étonnement sans doute de quelques parents.

Mais l’essentiel n’est pas dans ces quelques modifications capillaires et transformations corporelles.

L’essentiel est dans ce que vous trouvez ici ; dans ce que vous y apportez également. D’année en année j’y vois la même fraîcheur, le même plaisir, la même joie, le même enthousiasme, du talent aussi, de la conviction, évidente aujourd’hui, même dans la saynète au cours de laquelle vous aviez sorti la boîte à gifles.

Alors, faut-il vous le dire, nous qui représentons les différentes obédiences, avons éprouvé quelques envies en vous voyant, notamment au moment des figures de hip-hop. Alors je vais vous confier un secret que vous ne répèterez pas, l’année prochaine, nous, les représentants des différentes obédiences, nous vous ferons aussi une telle démonstration. Il nous faudra simplement nous y prendre un peu à l’avance, répéter plus que quelques heures, nous coucher tôt la veille, et consacrer le mois, les deux mois, les trois mois précédents à faire de la thalassothérapie. Nous avons hier parlé d’utopie ; en voilà une, n’est-il pas vrai ?

Continuez donc à nous rendre un peu jaloux ; cela prouve que vous existez, et que l’émulation, l’imitation, l’identification, peuvent fonctionner en tous sens.

Mais surtout rendez nous jaloux en réussissant ce que nous avons manqué. Réussissez la paix et l’amitié entre les peuples, réussissez l’harmonie entre les hommes, supprimez la haine, l’intolérance, la guerre, approchez vous du bonheur. Ne vous contentez pas de peu ! Soyez exigeants, pour vous mêmes, pour les autres, pour l’avenir que vous souhaitez vous construire ! Ne renoncez jamais à votre idéal ! Restez s’il le faut insoumis, révoltés ! Ne gâchez pas vos talents ! Devenez ce que vous êtes, en restant toujours fidèles à ce qui vous anime et vous mobilise aujourd’hui.

Car comme le disait hier notre Président, dans un lieu où nous nous sommes retrouvés hier soir avec vos parents, que vous avez visité, et dont vous comprenez quel il est, que serait une vie d’homme, si brève, si courte, si elle ne servait pas une grande cause, que serait une vie d’homme si elle ne servait pas les autres, si elle n’allait pas vers ces valeurs proclamées il y a déjà maintenant longtemps, mais qu’il nous faut plus que jamais atteindre, ces valeurs qui parient sur l’intelligence et la raison des hommes, ces valeurs que je vous souhaite de vivre enfin totalement et pleinement, ces valeurs qui doivent guider l’humanité comme un phare des tempêtes vers les caps de bonne espérances : je veux parler de la Liberté, de l’Egalité, de la Fraternité, de la Concorde, de la Justice et de la Paix.